Rechercher

La mutation du gène p53 augmente la prolifération colique dépendante de la progastrine et la formati


Auteurs :

Vigneshwaran Ramanathan, Guangchun Jin, Christoph Benedikt Westphalen, Ashley Whelan, Alexander Dubeykovskiy, Shigeo Takaishi & Timothy C. Wang

Abstract :

Des souris transgéniques surexprimant la progastrine humaine (hGAS) présentent une hyperprolifération de la crypte colique et une sensibilité accrue à la carcinogenèse du côlon. Nous avons cherché à étudier les effets de la mutation p53 sur la carcinogenèse du côlon chez les souris hGAS. Nous montrons que l'introduction d'une mutation du gène p53 augmente encore le marquage BrdU dépendant de la progastrine et entraîne un nombre nettement élevé de foyers de cryptes aberrants (ACF) et de tumeurs coliques. Nous démontrons que les souris hGAS / Lgr5-GFP ont un plus grand nombre de cellules souches coliques Lgr5 + par crypte que les souris Lgr5-GFP, ce qui indique que la progastrine modifie la biologie des cryptes en augmentant le nombre de cellules souches et que la mutation p53 supplémentaire conduit à un phénotype plus agressif dans ce modèle de cancer du côlon murin.

Affiliation des auteurs :

Department of medicine. Division of Digestive and Liver Diseases, Columbia University

Lien vers la publication originale :

https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.3109/07357907.2012.657814?journalCode=icnv20 Support de la publication originale :

Cancer Investigation Journal

DOI :

https://doi.org/10.3109/07357907.2012.657814


Posts récents

Voir tout

PROGASTRINE cancer control association est une association loi 1901.

©2018 PROGASTRIN cancer control Association