Les jonctions adhérentes et les jonctions serrées sont régulées par différentes voies par la progastrine dans les cellules épithéliales

February 6, 2003

Auteurs :

Frédéric Hollande, Debra J. Lee, Armelle Choquet, Serge Roche, Graham S. Baldwin

 

Abstract :

L'adhérence entre les cellules épithéliales voisines est un processus crucial et étroitement contrôlé. Dans le tractus gastro-intestinal, l'intégrité des contacts cellulaires est essentielle pour la régulation de l'absorption électrolytique et pour la prévention de la métastase tumorale. Nous avons récemment montré que la migration de la lignée épithéliale gastrithéliale IMGE-5 est stimulée par la forme non-amidée de l'hormone gastrine17. Ici, nous examinons l'effet sur l'adhérence cellulaire de la prohormone progastrine, dont la concentration est augmentée dans le plasma des patients présentant un carcinome colorectal.La progastrine a induit la dissociation des complexes à jonction serrée (TJ) et à jonction adhérente (AJ) dans les cellules IMGE-5. Dans les cellules DLD-1 de carcinome colorectal humain sécrétant de la progastrine , l'expression d'une anti-sens dirigé contre gastrine a restauré la localisation membranaire de zonula occludens-1 (ZO-1), d'occludine, de β-caténine et d'E-cadhérine. Cette restauration a été inversée par un traitement par progastrine exogène. La progastrine endogène ou exogène a également augmenté le flux paracellulaire du mannitol et la migration cellulaire induite de plusieurs lignées gastro-intestinales. En outre, la progastrine a amélioré l'activité Src tyrosine kinase et a induit une délocalisation spatiale de la protéine kinase Cα. En utilisant des mutants dominants négatifs et des inhibiteurs pharmacologiques, nous avons montré que la stimulation de l'activité de la Src kinase était essentielle à la régulation des TJ. En revanche, la dissociation de AJs impliquait la phosphatidylinositol 3-kinase, en partie par la formation d'un complexe avec la protéine kinase Cα. Nous concluons que des voies séparées induit la rupture des AJ et des TJ par la progastrine. L'une ou l'autre voie peut contribuer au rôle co-cancérigène de cette prohormone dans le carcinome colorectal.

 

Affiliation des auteurs :

Laboratoire de Signalisation Cellulaire Normale et Tumorale, EA MNRT 2995, Faculté de Pharmacie, 15 Avenue C. Flahault, 34093 Montpellier, France2University of Melbourne, Department of Surgery, Austin Hospital, Melbourne, VIC 3084, Australia3CNRS UPR 1086, Route de Mende, 34293 Montpellier, France

Lien vers la publication originale :

http://jcs.biologists.org/content/116/7/1187.article-info
Support de la publication originale  :

Journal of Cell Science

DOI :

https://doi.org/10.1242/jcs.00321

Please reload

PROGASTRINE cancer control association est une association loi 1901.

©2018 PROGASTRIN cancer control Association