La progastrine(6-80) humaine recombinante biologiquement active contient un ion calcium fortement lié *

December 11, 2000

Auteurs :

Graham S. Baldwin, Frédéric Hollande, Zhiyu Yang, Yulia Karelina, Adrienne Paterson, Daniel Fourmy, Greg Neumann and Arthur Shulkes 

 

Abstract :

Il y a de plus en plus d'indices que les précurseurs de la gastrine peuvent agir comme facteurs de croissance de la muqueuse du côlon in vivo. Les objectifs de cette étude étaient de préparer une progastrine humaine recombinante 6–80 et d'étudier sa structure et ses activités biologiques in vitro. La progastrine humaine6–80 a été exprimée dans Escherichia coli sous forme de protéine de fusion glutathion-S-transférase. Après clivage de la thrombine, la progastrine6–80 a été purifiée par chromatographie liquide haute pression en phase inverse et caractérisée par dosage radioimmunologique, séquençage des acides aminés et spectrométrie de masse. Les analyses des ions métalliques par spectroscopie d'émission atomique ont révélé la présence d'un seul ion calcium fortement lié. La progastrine6-80 à des concentrations comprises dans la gamme pm à nm a stimulé la prolifération de la lignée cellulaire YAMC de côlon de souris transformée conditionnellement. Les observations selon lesquelles la progastrine6–80 ne se lie pas à la cholécystokinine (CCK)-A ou aux récepteurs de la gastrine/CCK-B exprimés dans les cellules COS et que les antagonistes sélectifs de l'un ou l'autre récepteur n'inversent pas les effets prolifératifs de la progastrine6–80 80 suggèrent que la progastrine6-80 a stimulé la prolifération indépendamment des récepteur CCK-A ou gastrine/CCK-B. Nous concluons que la progastrine humaine recombinante 6–80 est biologiquement active et contient un seul ion calcium. À l'exception de la polymérisation bien connue dépendante du zinc de l'insuline et de la proinsuline, il s'agit du premier signalement d'une liaison sélective, à haute affinité, d'ions métalliques à une prohormone.

 

Affiliation des auteurs :

University Department of Surgery, Austin Hospital, Heidelberg, Victoria 3084, the ‖Russell Grimwade School of Biochemistry, University of Melbourne, Melbourne, Parkville, Victoria 3052, and the ‡Department of Biochemistry, Latrobe University, Bundoora, Victoria 3083, Australia and the Faculté de Pharmacie, Université de Montpellier, Montpellier, and the **INSERM U 151, CHU Rangeuil, Toulouse, France 

Lien vers la publication originale :

http://www.jbc.org/content/276/11/7791.short
Support de la publication originale  :

Journal of Biology and Chemistry

DOI :

10.1074/jbc.M009985200

Please reload

PROGASTRINE cancer control association est une association loi 1901.

©2018 PROGASTRIN cancer control Association